Dante Tel’Dalen

A défaut de retrouver l’inspiration pour prendre mes BJDs en photos… autant essayer de les dessiner.

De la dentelle et du cuir

Les dictats de la mode actuelle concernant la lingerie étant tellement inconfortables ( Je veux bien être serrée dans un corset mais avoir ma poitrine qui remonte jusque sous le menton et les seins compressés dans des coques rembourrées qui ont pour effet de me provoquer des douleurs, je passe mon tour ), je j’ai décidé de me lancer dans la lingerie, du moins quelques petit sets confortables et discrets.

Patron Kwik Sew K3167, cousu en moins d’une heure et fait en dentelle élastique large. Pas adapté aux poitrines fortes qui ont besoin de soutien mais quand on a l’équivalent d’une demi cerise de chaque coté, c’est amplement suffisant.

Je viens aussi de commencer ma teinture sur cuir, c’est assez long mais le résultat en vaut la peine. J’utilise la marque Saphir, appliquée au tampon, couleur bordeaux sur laquelle je repasse en couche de contraste de l’encre marron  afin de donner des effets un peu plus brut.


La difference entre le cuir naturel et le cuir teinté est flagrant. Restera cependant à peindre tout mes motifs et là, ça risque d’être plus complexe, etant aussi douée avec un pinceau qu’une poule avec un trombone. Heureusement qu’une amie va m’aider pour cette étape, une fois que j’aurais fini de teindre toutes mes pièces.

Steam-Samurai … ou quelque chose du genre.

Je n’arrive pas à me fixer un seul objectif créatif à la fois, une fois que l’idée s’est installée, il faut que je la mette en œuvre, peu importe le nombre d’autres projets en cours ou que je délaisserais. après la Chine il était logique pour moi que je retourne faire un crochet du coté du Japon. Sauf que j’ai envie de tenter quelque chos ed eneuf et me voilà partie sur un projet d’armure de samourai revisitée à ma sauce.

Et surtout je voulais tenter la gravure et le martelage du cuir. Du coup, je crois que je me suis légèrement laissée allée en ce qui concerne le design de la ceinture. Mais je voulais quelque chose qui ai du sens aussi. Encore une fois cette tenue sera issue d’une de mes histoires.

Le panneau de gauche est une copie d’une des peinture de Kitano Tsunetomi, le reste est inspiré par le travail de Takato Yamamoto.

Phoenix Crown (3)

On avance, doucement mais surement. La gravure à l’éléctrolyse est un peu longue à faire, du moins toute la préparation avant de plonger le métal dans l’eau, mais ça rends au delà de mes espérances. J’aime le coté un peu artisanal aussi et les couleurs qui ne sont jamais les même.

Encore quelques ailes et je devrais pouvoir finaliser . Tout compte fait je n’utiliserais pas mes pompons en fourrure, je pense que ça risquerait de trop charger la coiffe qui est déjà assez pleine.