Machine à remonter le temps

Cette semaine, j’ai fait un bon de trente ans en arrière. D’une jupe de 1904, je suis passée à une robe de 1878. Et comme ça qu’on se rends vraiment compte qu’il suffit d’un rien pour changer l’aspect visuel total d’une tenue. Et c’est ce que j’apprécie en couture.

J’ai réussi à faire un corsage correct qui n’aura pas besoin du support d’un corset, bien qu’il faille que je pose des petites baleines à l’intérieur pour lui donner un meilleur maintien mais cette robe devrait être confortable. seul point délicat, la traine, mais en y ajoutant un petit cordon à l’arrière pour pouvoir la soulever et marcher dans la rue sans la salir, cela devrait aller.

Prochaine étape, les manches. celle sur la photo n’est que provisoire, elle est trop grossière pour l’ensemble.

J’ai aussi commander de l’alginate pour pouvoir faire une épreuve de mon visage en platre et commencer à sculpter un nouveau masque. Les autres étant adaptés sur des masques de carnaval, certains points étaient un peu douloureux au bout de 6h de port continue.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s