Obijime

Etant repartie sur de nouveau projets couture, je me suis permise un gros craquage kimono et obi à utiliser comme matière premiere.

J’ai donc passé plusieurs semaines à écumer yahoo japan ( c’est le mal, n’y allez pas sans avoir bouclé votre carte bancaire sous clef) pour trouver les pieces que je pourrais utiliser pour ma steamponaise militaire et ma steamponaise violette.

Sauf que parlant aussi bien japonais qu’un raton laveur hydrophobe, j’ai eu la (bonne) surprise, après avoir acheté un lot de tomesode dont seule la partie du bas était en bon état selon l’annonce, de me retrouver non pas avec juste les bas de tomesode comme sur la photo de présentation de l’annonce, mais cinq tomesode entiers. Joie et bonheur, mais un colis de 14kg qui n’est pas passé inaperçu à la douane.

Après le kimono, place aux obis, et en sortant ceux que j’avais deja dans mes cartons je me suis aperçue que j’avais entamé une collection sans même le vouloir.
Tout ceux de la colonne de gauche sont prévu pour transformation en corset… ce qui veut dire que je vais devoir en acheter de nouveau pour completer la collection que j’ai entamé. Les obi, c’est comme les pokemon, une fois qu’on en a un on les veut tous.

Il est au final relativement facile de trouver des kimono et des obi à des prix abordables, bien que cela necessite du temps et un minimum de débrouillardise et d’imagination ( merci google trad), mais lorsque vient le moment de trouver les accessoires, c’est là que le bât blesse. Si parfois on tombe sur quelques occasions pour les obiage (la ceinture étroite en soie servant a maintenir le makura sous le obi ), le obijime lui reste souvent très cher, ce qui est malgré tout logique vu le matériel et le temps nécessaire à la réalisation de ces cordons tressés.

Ma Dooooonc … autant le faire soi même, surtout quand on a fait exploser le budget couture avec une facture de douane assez salée.

A gauche l’obijime de mon furisode rouge, à droite celui que je suis en train de nouer pour ma steamponaise #4

J’ai acheté il y a plusieurs années un disque à kumihimo afin de pouvoir tresser des cordons de soie. C’est une activité à la fois facile et decerebrante à faire devant la télévision. “1a sur 1b, 2a sur 2b, 3a sur 3b etc… )

Maintenant, y’a plus qu’à coudre….

Advertisements

Steamponaise #3

Hier j’ai passé plus de trois heures à découdre proprement tout un tomesode. C’est là qu’on se rends compte de la minutie du travail des couturier(e)s japonais(e)s. Au point qu’à certains moment je n’ai pas du tout compris comment cela avait pu être cousu. Il va quand même falloir que j’étudie ça en profondeur comme j’ai reçu deux furisode à finir de coudre et doubler. Mais je n’en suis pas encore là. La troisième steamponaise de ma série est en cours de réalisation. Celle fois, je me suis directement inspirée d’un modèle que j’ai toujours apprécié et qui se trouve dans le Voleur de Rose 3, un livre de patron pour BJDs. et remettre un patron BJD à taille humaine est assez compliqué vu les proportions des Volks. Mais c’est aussi ça le challenge.

Voilà déjà le bas de la jupe, j’ai fait en sorte de conserver toute la partie ornée du tomesode.

La dynastie Parezel – La Voix de l’Aube

[…]« Si le plan a changé, comme tu dis, je transmettrais les instructions. » Les mains légèrement tremblantes il lui rendit le masque de Klara. « Mais ils ont besoin d’une preuve, ils ont besoin de l’entendre de la Voix de l’Aube en personne.»

Sans un mot, Maebel fit basculer l’interrupteur qui actionnait le phonographe. La pièce alors silencieuse s’emplit d’un chant qu’il avait déjà entendu de nombreuses fois, d’abord un murmure, hésitant et fragile qui enfle à mesure que le cylindre tourne, jusqu’à envahir la pièce d’une voix claire et forte, un chant aux accents tristes et révoltés. Keegan en eu le souffle coupé. Il s’adossa au mur et ferma les yeux, laissant cette voix le pénétrer jusqu’au plus profond de son âme. Les dernières notes achevée, la Voix de l’Aube prononça quelques mots, une simple phrase que Keegan répéta à voix basse, comme pour ne pas l’oublier. Sans rien ajouter il hocha la tête en direction de Maebel. Elle lui sourit brièvement et lui tendit le cylindre qu’ils venaient d’écouter.[…]

————————

J’ai entamé il y a plusieurs mois la rédaction du second tome de mon cycle Parezel. Il avance doucement, et je me refrène grandement de poster les premiers chapitres ici, qui hélas gâcheraient le suspens du tome 1 . Cependant, une fois le premier tome paru, je mettrais un place un système de mot de passe qui permettra aux personnes ayant lu le premier tome de lire les 10 premiers chapitres du tome suivant… Donc si tout se passe comme prévu ( bien que certaines aléas aient déjà retardés la parution ) je compte bien le publier dans le courant septembre et ainsi pouvoir proposer quelques exemplaires sur le stand BJD qui sera à l’Animasia en octobre.

En attendant, malgré des difficultés d’écriture, je compte bien aller au bout de ce projet.

J-9 – Finitions, que je vous hais.

Voilà, plus que 9 jours pour finir cette automate et ma tête foisonne déjà d’autres idées, d’autres tenues, d’autres personnages. A ce stade où tout semble être fait, il reste pourtant des montagnes de finitions à réaliser et je bloque. Enfin non, je ne bloque pas, je rate. Trois jours de fleurs en tissu, trois jours de catastrophes en catastrophes ( dont un accident de dégivrage de frigo qui a trempé tout mon tissu.)

 

Concrètement, il me reste à trouver comment cacher mes oreilles, améliorer le système d’attache du masque et y ajouter une chaine de sécurité en cas où une des attache casserait, finir de monter les baleines à l’intérieur du corsage. Le plus gros du travail sera de finir ma ceinture d’automate avec laquelle je me bas depuis des jours. Il manque encore tout le système de boite à musique à monter.

Ce qui est bien, c’est que malgré toutes les couches de vêtements que je semble porter, je pourrais en cas de grosse chaleur alleger ma tenue et faire une version sous vêtement… haha ….

Et pour cet hiver j’ai envie de préparer une nouvelle steamponaise. Du coup j’ai réussi à me procurer cinq tomesode, deux furisode, un komon et un humongi  sur yahoo japan et je cherche maintenant deux obi et un grand chapeau.