Mais où est passé la numéro 3 ?

Et oui, la Steamponaise 4 est en route mais la 3 est absente.  J’ai commencé la 3 mais je me suis retrouvée bloquée sur la jupe, alors plutôt que de m’acharner, j’ai préféré commencer la numéro 4, le temps de laisser décanter tout ça.

J’avais envie de relever un petit défi. Lorsqu’on utilise un kimono à la base d’une tenue, on a tendance à garder les manches pour conserver l’identité du vêtement. J’ai décidé de faire une steamponaise par le bas et remonter sur une forme 1908. Je veux prendre pour racine la tradition, le passé et remonter doucement vers la modernité ( oui, 1908 c’est moderne, si si ! ), garder tissus et accessoires qui jouent un grand rôle dans l’identité du kimono sans utiliser ce qui le caractérise au premier abord.

Un point aussi assez difficile à déterminer, et ce malgré toutes les photos anciennes que je possèdes et que j’ai pu consulter sur le net, c’est de savoir à quel moment exactement le nœud de obi s’est mis à être aussi travaillé et un peu fou. J’ai eu beau chercher, je ne trouve pas de réponse à cette question. Sur presque tous les clichés que j’ai vu, les femmes portaient des nœuds de tambour, très plat, ou alors des nœuds lâches aux pans retombants, ce qui n’est absolument pas ce que je cherche. Il va falloir que je me décide. Rigueur pseudo historique ou petit craquage. J’ai deux superbes livres sur le nouages de obi qui me crient de laisser tomber mes recherches et de tenter me mettre au boulot.

Il reste encore énormément à faire, mais je suis contente sur un point : J’ai ENFIN, après une dizaine d’année à coudre tout et n’importe quoi, enfin réussi à coudre une fermeture éclair invisible qui le soit ! Ginger ale et confettis de lama pour tous !

Advertisements

2 Comments (+add yours?)

  1. froufroudefalbala
    Aug 14, 2014 @ 14:21:58

    magnifique !
    et mon astuce pour coudre une fermeture éclair invisible qui le soit parfaitement … c’est de le faire à la main (je n’apprécie pas les point autour de la fermeture)
    la ceinture est sublime, quel est le tissu ??? cela ressemble à des imprimés de toile de jouy

    Reply

    • nylh
      Aug 16, 2014 @ 08:37:22

      J’ai découvert qu’en repassant la fermeture pour ouvrir le rouleau on pouvait facilement la coudre avec un pied de fermeture normal. Joie et bonheur. Pas de points visibles, pas de bout de fermeture qui dépassent et pris dans la doublure elle tient impec. Par contre la doublure c’est couture main.
      Le tissu, c’est un viel obi qui doit avoir plus d’une trentaine d’année. Il s’agit d’un tissage avec inclusion de fils métalliques pour donner du brillant. Mais c’est vrai qu’il a un petit coté toile de jouy avec cette couleur

      Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s