En bas, c’est fait.

Reste maintenant à travailler sur toute la partie du haut. Je crois que c’est d’une des tenue sur laquelle j’ai le plus cousu à la main. Les doublures au point invisible c’est long. Mais ça en vaut la peine. Le travail est plus propre qu’à la machine. Je crois que je tiens la bonne ligne, je n’ai toujours pas utilisé les manches de kimono mais on sent bien l’influence japonaise. J’espere avoir le temps de coudre un immense chapeau et l’agrémenter de kanzashi.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s