Plis en écaille de poisson

Parce que c’est limite mission impossible de trouver des informations techniques sur des vêtements traditionnels anciens. Mes recherches sur les costumes chinois de la dynastie Qing n’y font pas exception (il existe deux livres qui semblent intéressant à consulter à ce propos, mais je n’ai eu l’occasion de mes les procurer : Ruling from the Dragon throne de John Vollmer et Chinese Costume folk art de Yuying An. La technicité et la minutie du travail d’aiguille en chine à cette période est tout à fait fascinante et m’ont donné envie de tenter à mon tour la creation d’une jupe traditionnelle… à ma sauce. Et tant qu’à continuer dans le masochisme textile tant que je peux …  ( 2015 risque d’être un gros tournant dans ma vie personnelle et sur le plan du travail et donc avec moins de possibilité de coudre des choses pour moi. )

Voilà une photo de l’intérieur de ma jupe Qing.

Comme vous pouvez le voir, chaque plis est cousu sur toute sa longueur de points courts et longs qui forment le motif en écaille de poisson.

Un pli mesure 1cm de large et le point long est de 3cm. Le point sera décalé de 1.5cm sur chaque plis afin de former le motif.

Advertisements

I support BJD Artists day

Pour une fois ça sera un post en bilingue.

Aujourd’hui a été lancée la journée de soutien aux artistes BJDs. Ces dernieres années ont été très difficiles pour les artistes. Le phénomène du recast ( contrefaçon ) est allé en s’accélérant. Les groupes pro-recast se sont formés, les gens regroupés entre eux ont pris de l’importance, dédramatisant ce phénomène pourtant illégal et affichant sans honte leur contrefaçon, assénant argumentaire économico-égoistes sur arguments puérils et malsains. Triste monde. Mais sans les artistes à la base même de la creation d’une BJD, est ce que les BJDs existeraient  ?
Today is the I ssupport BJD Artists day. The last few years were really rough for the artists. The recast phénomenon has gone wild. Pro Recast groups no longer hide, showing proudly their recasted dolls. Their arguments are only economically selfish or just childish and nasty. It’s a sad sad world. without the BJD artists who hare the base of this hobby, would BJD even exist ?

Voici une affiche qui résume bien les étapes de la creation d’une de ces poupées, le temps, le talent, la patience qu’il faut et le recast pur qui ne fait que prendre benefice de tout le travail accomplit par l’artiste.
Here is a poster by MewFish that summarize the whole problem.

Même si vous n’avez jamais parlé à un de ces artistes, même si ils vivent loin, dans un autre pays, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas des êtres humains, comme vous est moi. Ils ont aussi besoin d’argent pour vivre et créer. Ils nous ont offert plus que les poupées que nous apprécions, ils ont sacrifié leur temps, leur patience et parfois même leur santé.
Even if you’ve never talked to the artists, even if they are far away, in another country, that do not mean they are not human being. They are just like you and I, they need money to live and create, they offered their talents, time and sometimes health to create those dolls we enjoy.

Et je voudrais ajouter, comme je possède principalement des BJDs venant d’artistes chinois cette note importante. Le Recast n’existe pas à cause des chinois ( je l’ai deja entendue celle là et ça m’a rendue furieuse) et de leur manque de respect pour la proprieté intellectuelle. Le recast existe à cause de l’égoisme et la cupidité. Ne blâmez personne d’autre.
And as I mostly own BJDs from chinese artists, I would like to add something. Recast do not exist because of chinese ( I heard that once and it made me feel furious ) and their lack of respect other’s work. Recast exists because of greed and selfishness. Don’t put the blame on someone else.

Les BJDs que j’ai acheté d’artists chinois étaient parfois moins cher pour une qualité egale que les artists coreen, japonais, français, russes, etc… et il y a une simple raison à cela, les taxes, les salaires, le cout de la vie, sont bien different.
The dolls I bought from chinese artists were sometimes cheaper than from korean, japanese, french, russian etc. artists. for a single reason : taxes on artistic creation, wages and cost of living are way lower than in other countries.

#proBjdArtists

 

Deadline of doom

Ou comment se retarder encore plus dans l’achèvement d’un projet en commençant un autre projet qui n’a absolument rien à voir.

Je suis sensée finir mes travaux de cuir pour le 9 novembre avant de pouvoir les porter durant le Hero Festival à Marseille et ….

J’ai commencé à apprendre à broder du mimosa sur un mouchoir pour m’entrainer.

bien évidement cela ne pouvait pas attendre. Depuis plus d’une semaine j’ai une envie irrépressible de broder alors que je ne sais pas broder, et ça devient de pire en pire à mesure que la deadline de ma SteamQing approche.

C’est normal ….

Mais j’ai quand même vraiment envie de me mettre à la broderie. a force d’explorer l’histoire et la culture vestimentaire de nombreux pays, je me dis que c’est une étape de plus à franchir. Cela me prendra plus de temps pour achever un projet et je doute être capable de faire de magnifiques broderies au fil de soie, mais réussir à orner quelques bordures et quelques accessoires serait un réel plaisir. Plus encore si je veux persévérer dans mes projets SteamQing et Meijipunk. Et même peut être en faire sur quelques tenues BJDs.

Et oui, j’ai officiellement replongé dans la résine hier soir, après près d’une année de resino-abstinence. Pour un MSD en plus. Petite folie, cadeau de moi à moi pour Noël et parce que j’ai quand même réussi à atteindre plusieurs objectifs que je m’étais fixé cette année, voir même à les dépasser (non seulement j’ai achevé et publié mon premier livre, mais en plus j’ai fait des efforts de sociabilisation que jamais je ne me serais cru capable ). D’ici je ne sais pas quand, j’accueillerais donc à la maison une version enfant de Dante. Ca va être drôle ^^

Protected: La Dynastie Parezel – Prologue

This content is password protected. To view it please enter your password below: