Protected: La Dynastie Parezel – Chapitre I et II

This content is password protected. To view it please enter your password below:

Completons cette garde-robe ….

Et profitons en pour faire tout les prototypes et tests possibles tant que le temps et les fonds sont là. Surtout que le mois de septembre va être chargé en événements.

Voilà donc une tenue plus légère qui peut être portée sans tout les accessoires mais qui sera la troisième de Pialé, mon acrobate (le seul personnage qui ne porte ni grande robe ni corsets serrés ). Pour le moment elle est composée d’un bloomer en coton doublé ( les bloomers, l’été c’est le bien absolu, pas de frottement à l’entrejambe, pas de tissu serré sur la peau, de l’air et du confort, j’aime. ) et d’un haut en dentelle sans manches.

Avec un empiecement haut sur la taille qui donne une jolie silhouette et qui permet de ne pas se contorsionner pour essayer de ne pas laisser apparaitre ses dessous. Si j’étais encore souple, je pourrais même faire la roue, haha.

Il faut quand même que je reussisse à rectifier correctement l’entrejambe qui tombe un peu trop basse à mon gout, mais je pense que ce pantacourt sera dans ma collection l’année prochaine.

Une semaine plus tard ….

Ca commence enfin à prendre forme. Heureusement que j’avais mes vacances pour dompter la bête. Ma brother Scan n’Cut n’est pas aussi intuitive qu’on voudrait le faire penser. Il faut reussir à bien gerer la pression, la longueur de lame, stabiliser le faux cuir, stabiliser le tapis, être sur de ne pas faire de bulles, prier pour que tout ne se décolle pas à la decoupe. Mais ce soir, il semblerait que tout prenne forme pour le mieux. J’ai reussi à couper une partie de mes appliques pour le bas de la robe de Dame Talos. On y crois très très fort pour qu’elle soit finie pour le pique nique victorien de septembre.