Jingasa et kamon

Ça y est l’armure est bientôt finie et j’en suis soulagée. Je n’aime pas passer trop de temps sur une tenue. Ça me fait faire trop d’erreur.

Comme je ne pourrais porter mon masque tout le temps avec cet armure j’avais besoin de quelque chose qui me cache un peu le visage et j’ai opté pour un jingasa en cuir moulé. Tout allait presque bien jusqu’à la peinture final du kamon… Ah, moi et la peinture … une grande histoire de désamour.

Après beaucoup de reflexion j’ai preferé opter pour un kamon fictif afin de ne pas en choisir un au hasard qui aurait une signification et une histoire diamétralement opposée à mes aspirations, n’ayant plus assez de temps pour faire mes recherches. Celui ci est inspiré d’un motif de papier peint art déco d’ailleurs.

Mais revenons en à la peinture. J’ai souvent entendu cette reflexion ” Mais qu’est ce que tu ne sais pas faire ?!”

Réponse en image :

Je suis nulle et archi-nulle en peinture.

Mais on va dire que c’est dû à l’usure du temps, les champs de bataille, le soleil, tout ça tout ça ….. ça devrait passer.

Advertisements

Derniere ligne droite avant Geekopolis

Je bosse je bosse et surtout je panique. C’est ma derniere ligne droite avant de présenter cette tenue à Geekopolis le 17 et 18 mai prochain et je n’en mène pas large. Est ce que c’est assez bien, est ce que ça reste dans le cadre, est ce que je ne vais pas faire trop tâche. Surtout que j’ai été invité sur le stand de la SteamRocket et j’espere que tout se passera bien.

Je n’aurais pas le temps et pas les capacité de créer un kabuto, je me suis donc rabattue sur un jingasa, plus face à réaliser. Il reste encore beaucoup à faire dessus. J’espere aussi avoir reçu mon katana arquebuse à temps et surtout qu’il ne soit pas trop lourd à porter.

Attention, peinture fraiche

Moi et la peinture c’est une grande histoire de désamour, du coup grâce à l’aide de deux amis, cette armure et ce masque n’ont pas fini en grosse bouillie colorée et informe.

Reste à attendre ma commande de rivets pour pouvoir monter tout ça et après ….. retour à la couture ! J’ai un pique nique victorien au mois d’aout et je n’ai rien à me mettre.

Premier essayage

Après une semaine assez difficile, voilà que je me reprends en main et continue sur ce projet d’armure.

Premier essayage de la ceinture, le moment de doute mais elle me va, même sans moulage, je rentre dedans sans trop de soucis. Quand elle sera rivete ( là elle tient avec des attaches parisiennes ) je tacherais de la mouler avant de la peindre.
Et maintenant j’ai tout le haut, le casque les bras, les jambes à faire… pour avant la mi mai.. Haha …

De la dentelle et du cuir

Les dictats de la mode actuelle concernant la lingerie étant tellement inconfortables ( Je veux bien être serrée dans un corset mais avoir ma poitrine qui remonte jusque sous le menton et les seins compressés dans des coques rembourrées qui ont pour effet de me provoquer des douleurs, je passe mon tour ), je j’ai décidé de me lancer dans la lingerie, du moins quelques petit sets confortables et discrets.

Patron Kwik Sew K3167, cousu en moins d’une heure et fait en dentelle élastique large. Pas adapté aux poitrines fortes qui ont besoin de soutien mais quand on a l’équivalent d’une demi cerise de chaque coté, c’est amplement suffisant.

Je viens aussi de commencer ma teinture sur cuir, c’est assez long mais le résultat en vaut la peine. J’utilise la marque Saphir, appliquée au tampon, couleur bordeaux sur laquelle je repasse en couche de contraste de l’encre marron  afin de donner des effets un peu plus brut.


La difference entre le cuir naturel et le cuir teinté est flagrant. Restera cependant à peindre tout mes motifs et là, ça risque d’être plus complexe, etant aussi douée avec un pinceau qu’une poule avec un trombone. Heureusement qu’une amie va m’aider pour cette étape, une fois que j’aurais fini de teindre toutes mes pièces.

Steam-Samurai … ou quelque chose du genre.

Je n’arrive pas à me fixer un seul objectif créatif à la fois, une fois que l’idée s’est installée, il faut que je la mette en œuvre, peu importe le nombre d’autres projets en cours ou que je délaisserais. après la Chine il était logique pour moi que je retourne faire un crochet du coté du Japon. Sauf que j’ai envie de tenter quelque chos ed eneuf et me voilà partie sur un projet d’armure de samourai revisitée à ma sauce.

Et surtout je voulais tenter la gravure et le martelage du cuir. Du coup, je crois que je me suis légèrement laissée allée en ce qui concerne le design de la ceinture. Mais je voulais quelque chose qui ai du sens aussi. Encore une fois cette tenue sera issue d’une de mes histoires.

Le panneau de gauche est une copie d’une des peinture de Kitano Tsunetomi, le reste est inspiré par le travail de Takato Yamamoto.