Respirateur Pivoine

Ca bosse, ça bosse. J’ai mis ma derniere tenue en stand bye, n’étant pas du tout satisfaite du resultat et je me suis mise à l’accessoirisation de ma SteamQing que j’aime beaucoup ( j’aimerais trouver une seconde jupe Qing ou trouver une belle soie pour m’en faire une ). Je vais devoir revoir la peinture du nerf arbalete qu’un ami m’a aidé à peindre, mais en attendant, je suis en train de créer un respirateur qui sera utilisable sur une bonne partie de mes tenues asiatiques.

Pourquoi faire simple quand on peut faire beau ? J’admet que je me suis peut être un petit peu emballée sur ce projet, mais après tout, j’ai envie de me faire plaisir et de donner du sens à un objet à la base juste pratique. Quand je vois toutes les merveilles qui ont été faites par le passé en chine et au Japon, la finesse des vaisselles, des meubles, des petits objets du quotidien, je me dis que j’aurais tord de me priver. Ca n’est certes pas aussi fin, mais je ne suis pas encore assez à l’aise avec le cuir et le laiton pour faire quelque chose de mieux construit. Systeme D mon amour ….

Il me reste encore pas mal de détails à voir, surtout me décider, si je teins le tout en marron ou si je garde la couleur de base, que j’aime beaucoup d’ailleurs.

Advertisements

Phoenix Crown (3)

On avance, doucement mais surement. La gravure à l’éléctrolyse est un peu longue à faire, du moins toute la préparation avant de plonger le métal dans l’eau, mais ça rends au delà de mes espérances. J’aime le coté un peu artisanal aussi et les couleurs qui ne sont jamais les même.

Encore quelques ailes et je devrais pouvoir finaliser . Tout compte fait je n’utiliserais pas mes pompons en fourrure, je pense que ça risquerait de trop charger la coiffe qui est déjà assez pleine.

Phoenix Crown (2)

Je réussi à avancer, petit à petit, il me reste encore plusieurs mois, mais le temps passe tellement vite et l’inspiration file très souvent au loin. La découpe du laiton est assez longue et je suis très limité dans mes possibilités de formes. Manque de matériel. Je rêve de pouvoir faire de la découpe laser.


Mais ça prends quand même une bonne direction.
J’ai encore beaucoup d’hésitation, j’aimerais y rajouter beaucoup d’éléments relatifs au steam, comme des engrenages et des cables, mais j’hésite, ayant peur que ça fasse trop cliché.

SteamQing – finie à 98%

Il me reste “juste” les fermetures à poser mais comme toujours les finitions me font grandement renacler. Mais je suis contente sur resultat final. Même si c’est loin d’être parfait, je pense que ça devrait aller.

Restera à reflechir sur la coiffure. Est ce que je fais une toque, une coiffe, un filet en perles, comment vais-je utiliser mes feuilles de ginkgo en laiton. A voir.

SteamQing – Manteau

L’année commence comme elle s’est terminée, sur un post couture. Parce qu’il faut bien se l’avouer, je suis addict à ma machine à coudre et ma tête fourmille de tant d’idées que je n’aurais pas assez de trois vies pour tout faire.

Ma SteamQing est en bonne voie, mais la broderie est une activité longue et fastidieuse dont je ne pense pas me faire maitre. Tout du moins pas pour de si longs travaux.

En parallele, j’ai commencé un manteau robe pour aller par dessus ma SteamQing, afin de pouvoir la porter même si il fait frais dehors. J’ai encore un enorme travail à fournir, comme j’ai eu quelques petit soucis de découpe, mais c’est en bonne voie. Il s’agit d’un manteau dont le devant est inspiré d’un manteau mongole et l’arriere d’une robe 1900. Je voulais garder le coté plat de ce ce type de vêtement, mais l’ajuster au dos pour qu’il ne soit pas trop flottant. Les ornements sont fait avec un tissu à motifs dorés et du biais de satin de deux couleurs. Je suis un peu déçue de ne pas être arrivée à faire une couture très droite qui ne fasse pas onduler le tissu, mais je suis un peu trop fatiguée pour découdre et refaire la totalité du panneau avant. tant pis, il suffira que je bouge beaucoup pour cacher ça.

Ceinture papillon

Il me manque encore a accrocher un tas de petites choses dessus mais la forme principale est bonne.

SteamQing – Détails

Ca y est, je me suis mise moi même à la broderie et j’ai un long chemin à faire avant de maitriser un tant soi peu cet art.

Il y a là un gouffre encre cette brodeuse chinoise décedé depuis au moins un siècle et moi… Mais pour un premier essaie cela devrait faire l’affaire… si on ne regarde pas de trop près… Pas une nuit sans lune … De dos … Haha.

Mais comme toujours au lieu de me concentrer sur ma broderie, je me disperce ( le temps aussi que mon pouce cicatrise ou fasse de la corne ) et aujourd’hui j’ai entamé une ceinture en cuir en forme de papillon pour mon attirail d’exorcisme.

Là encore j’ai besoin d’affiner ma technique mais j’ai enfin compris comment faire le point de sellier, utilisé pour coudre le cuir. Reste encore beaucoup à faire sur cette ceinture mais ça prends forme.

Previous Older Entries